Stay strong

Un petit article pour vous prévenir que le blog risque d’être un peu en pause ou du moins au ralenti jusqu’en janvier. J’espère arriver à publier au moins 2 articles par semaine mais entre la santé, les problèmes du quotidien et les fêtes c’est pas gagné.IMG_4831

Ce n’est pas la première fois que je suis contrainte de ralentir le rythme, si vous me suivez depuis un moment vous savez qu’en l’espace de 6 mois j’ai subi 2 opérations. Vendredi prochain je dois retourner à l’hôpital pour une petite intervention mais qui nécessite malgré tout une nouvelle anesthésie générale et le corps commence à en avoir assez.
Cela se ressent surtout au niveau des cheveux, des ongles, de la peau … Cela fatigue l’organisme et faut bien avouer que cela tape aussi sur les nerfs.

Le plus difficile est de ne pas savoir comment cela va évoluer et de voir les docteurs perdus face à mon cas, ne sachant comment traiter les pathologies. Il faut croire que je n’aime pas faire simple ou comme tout le monde. Lorsqu’un médecin (très compétent et reconnu dans sa spécialité) est dépassé par ce qui vous arrive, il vaut mieux en rire, le prendre avec humour Autant dire que je suis une fille plein de mystère, ça rend la chose plus légère et plus glamour.

Une chose est sure j’ai hate que tout cela soit derrière moi pour reprendre une vie « normale », arrêter les visites chez les docteurs et pouvoir refaire du sport. Il faut bien le dire l’arrêt des activités n’est bonne ni pour le corps ni pour le mental.
Voir son corps évoluer, prendre du poids, perdre en tonicité, ne fait vraiment pas plaisir.
Je ne vais pas me plaindre mais je ne peux cacher que ces évolutions physiques et l’impression de perdre le contrôle affectent la confiance en soi.
Je sais que ces changements ne sont pas flagrants aux yeux des autres mais cela reste un fort ressenti chez moi, un mal être qu’il me tarde d’éradiquer.

Au milieu de tout ça le blog est bénéfique, il me donne l’impression d’avoir une activité, il me demande du temps, un peu de réflexion, de recherche, parfois de la concentration, bref il fait bosser ma petite tête.
Il me change aussi les idées et vos commentaires sont toujours plaisants à lire, ce genre d’échange égaye le quotidien.

Bien entendu tenir le blog n’est pas comparable à un travail mais en un sens cela permet de garder une certaine organisation et une certaine rigueur. En essayant de publier de façon régulière (même si parfois c’est contraignant) ça a quelque chose de positif au bout du compte. Cela donne l’impression d’être « actif » en attendant les améliorations niveau santé.

Je sais que j’ai encore quelques mois de galère devant moi, encore pas mal d’examens médicaux à faire, de spécialistes à voir avant la solution à mes problèmes.
J’aime à penser que l’année 2015 sera favorable et qu’avant son terme tout rentrera ENFIN dans l’ordre, surtout qu’en janvier je passe un cap, je fais 30 ans. De façon symbolique j’espère que le passage à cette nouvelle dizaine sonnera la fin de tous ces ennuis et un véritable renouveau.

Il n’est pas toujours facile de positiver. Je ne cache pas qu’il y a des jours où je craque complètement, mais j’essaie de me fixer des buts, des objectifs qui permettent de ne pas se laisser complètement abattre.

Comme pour tout le monde le moral n’est pas toujours au beau fixe mais il faut tenter de se concentrer sur les choses qui vont et garder à l’esprit que le bonheur ça se travaille …

IMG_0790

IMG_9864     Rendez-vous sur Hellocoton !

4 Commentaires

  1. Dubois
    27 novembre 2014 / 12 h 59 min

    Très bel article, si l’on peut dire ça ! , je vous comprend, car j’aurais pu écrire ça à 90 %, courage

  2. rosearguin
    27 novembre 2014 / 16 h 22 min

    Allez Jessica, on baisse pas les bras, tu es belle, forte, amoureuse, tu te sortiras de ce mauvais passage, plein de courage pour la suite, de pensées affectueuses et de bisous de soutien !!! Rose

    • 27 novembre 2014 / 18 h 53 min

      Merci merci !! C’est adorable ! J’espère que de ton côté aussi le moral remonte. Je te fais des bisous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *