L’Interdit de Givenchy, oserez-vous ?

La grande nouveauté parfum de la maison Givenchy c’est L’Interdit, présenté le mois dernier lors d’une grande soirée parisienne destinée à nous immerger dans l’univers du produit. Il était temps que je consacre un article à cet événement beauté de la rentrée. 

Je pense que vous avez du le voir passer partout ! Sur Instagram, sur les blogs, à la télévision, L’Interdit de Givenchy est omniprésent. Il faut bien avouer qu’il a toutes les raisons d’être sur les devants de la scène. 

Après avoir été dévoilé lors d’une belle soirée comme Givenchy en a le secret, son nom a rapidement été sur toutes les lèvres. Ce qui en revanche a moins été mis en avant c’est l’origine de sa création…

 

 

L’histoire

Si c’est bien L’Interdit version 2018 que je vous présente aujourd’hui, il est tout de même intéressant de revenir sur l’origine première de ce parfum même si sa flagrance a été complètement changée. 

Hubert de Givenchy avait pour muse et amie, la très charmante et célèbre Audrey Hepburn. Une rencontre atypique qui donna lieu à la création d’un parfum tout spécialement dédié à l’actrice.

C’est donc en 1957 que Monsieur de Givenchy offrit à Audrey Hepburn une fragrance à son image lui étant exclusivement réservé. L’histoire raconte que la jeune femme oublia dans une boutique un foulard imprégné de l’odeur qui suscita la curiosité et l’engouement des vendeuses.
Devant ce succès, Hubert de Givenchy demanda alors l’autorisation à Audrey Hepburn de commercialiser ce qui n’était au départ qu’un présent. Sa première réponse fut « je vous l’interdit » donnant ainsi son nom au parfum. Elle finit par céder et demanda au couturier d’en être l’image, devenant ainsi la première actrice de cinéma égérie dans l’histoire de la parfumerie.

 

 

Fruit de la collaboration entre les maîtres parfumeurs Dominique Ropion, Anne Flipo et Fanny Bal, L’Interdit se réinvente en 2018, en jouant avec subtilité sur les contrastes. 

C’est l’actrice Rooney Mara qui a été choisie par la Maison pour incarner toute la dualité de cette fragrance à la fois audacieuse et élégante. 

 

 

Ce qu’en dit la marque

L’Interdit : hommage à une féminité audacieuse.

Ne rien s’interdire. Ne rien se laisser interdire.

Une invitation à franchir ses propres limites, dépasser les conventions et assumer, avec élégance, sa singularité.

Cette fleur blanche, traversée de notes noires, dévoile une féminité lumineuse qui flirte avec l’obscurité. La facette choc du chic

Ressentez le frisson de l’interdit. Sa fragrance libère une fleur blanche traversée de notes noires, pour une féminité lumineuse qui flirte avec l’obscurité.

 

INGRÉDIENT 

 

Un floral blanc doté d’un accord noir. La première fleur underground.

Les notes blanches – bouquet de Fleur d’Oranger, Jasmin et Tubéreuse – s’entremêlent aux tons sombres et plus brutes de Vétiver et Patchouli.

Un éclat intense et généreux, qui ne s’interdit pas une pointe de subversion.

Inoubliable, intense, addictif et d’une élégance ravageuse. La facette choc du chic.

 

 

Mon avis, mon interprétation

Le flacon, tout d’abord, puisque c’est la première chose que l’on voit, est une réussite. Sobre mais élégant, L’Interdit est scellé d’un ruban noir graphique et orné du sceau de la Maison. Des lignes épurées qui n’en sont pas moins dénuées de caractère.

Son nom, si l’on ne connait pas pas son histoire, intrigue et suscite l’intérêt. L’interdit, les interdictions, on ne va pas se le cacher, ont souvent un petit côté excitant et ce parfum n’est pas en reste. On a envie de transgresser les règles et de se l’approprier. 

 

 

Je dois dire que de façon générale, je suis plutôt adepte de parfum léger, fruité, peu épicé et qui ne font pas trop « dame ». 
Je porte d’ailleurs souvent des fragrances avec comme note dominante de la fleur d’oranger. 

En découvrant la publicité de L’Interdit, je m’attendais donc à ne pas trop apprécier sa fragrance mais j’ai finalement été agréablement surprise par ce parfum tout en contraste.

 

Entre ombre et lumière, modernité et classicisme 

 

Poudré, sensuelle, fruité, épicé, intense, doux, féminin, glamour… Voilà de nombreux adjectifs qui peuvent le caractériser. Il peut ainsi aller à différentes femmes et s’adapter à plusieurs personnalités.

Je dirais qu’il s’agit plutôt d’un parfum d’hiver mais qui convient aussi bien à la journée qu’au soirée. Il a une très bonne tenue sans pour autant être entêtant ce qui est vraiment une qualité.

 

Vous l’aurez compris, je suis conquise par L’Interdit, qui est devenu un de mes parfums favoris.

 

»» À retrouver chez Séphora «« 

 

 

La soirée 

Avant de vous laissez, j’avais envie de revenir avec quelques photos sur la soirée de lancement du parfum. Elle a eu lieu dans un endroit surprenant au premier abord. Un immeuble en réfection, avec des échafaudages, un sol inégal en béton…
Un décor qui peut sembler loin du glamour de Givenchy mais qui pourtant en mettait pleins les yeux.

 

 

 

 

  Rendez-vous sur Hellocoton !

Laissez un commentaire via Facebook

comments

Partager:

Laisser un commentaire