Captain Marvel, un grand oui !

Une héroïne 100% badass à retrouver sur les écrans !

Je vais essayer de ne pas m’éparpiller en écrivant ce post, j’aurais tant à vous dire au sujet de ce film mais je vais tenter de faire « court » ! 
Bien qu’étant une grande amatrice de l’Univers Marvel, je ne me considère pas comme une experte en la matière. Pour apporter une dimension supplémentaire à mon article, j’ai eu envie de voir comment mon amoureux qui lui connait bien les Comics avait accueilli le film. Vous trouverez donc également son point de vue en fin de page. 

 

Mais commençons par le commencement avec le résumé bien évidemment ;)

 

Synopsis 

Captain Marvel raconte l’histoire de Carol Danvers qui va devenir l’une des super-héroïnes les plus puissantes de l’univers lorsque la Terre se révèle l’enjeu d’une guerre galactique entre deux races extraterrestres.

 

 

Je suis une grande fan du MCU (Marvel Cinématic Universe) donc forcément j’attends avec impatience chaque nouvelle sortie. Cette fois pas de suite, c’est donc un nouveau super-héros qui fait son apparition et donc un nouvel acteur. 
Enfin en l’occurence, une actrice puisque nous avons là un personnage féminin mis en avant. Lorsque j’ai découvert qui avait été choisi pour interpréter Captain Marvel, je dois avouer avoir été plutôt septique. Je ne sais pas pour quelles raisons j’avais un tel préjugé, mais j’avais l’impression que Brie Larson manquait de charisme pour le rôle de Carol Danvers.

Dès les premières images j’ai été rassurée. Le choix du casting est une nouvelle fois impeccable, sans fausse note, et cela vaut aussi pour les personnages secondaires qui ont tous leur importance.

 

 

Brie Larson campe une héroïne, badass, qui porte une combinaison moulante certes mais aussi des tenues plus « grunge » (années 90 obligent) sans aucune vulgarité. Elle est sexy sans en faire trop, sans ressembler à une poupée artificielle et ça fait du bien. 

Son interprétation est à mon sens excellente, elle ne surjoue pas et son duo avec Samuel L Jackson (hyper bien rajeuni numériquement pour l’occasion) fonctionne à merveille. Une belle complicité qui apporte beaucoup de fraicheur et de bons moments d’humour.

 

 

Car s’il y a bien une chose dont le film n’est pas dépourvu c’est justement d’humour. Il est présent tout le long de l’histoire par petites touches savamment distillées entre scènes d’actions et moments plus émouvants. 

 

La BO des années 90 est un vrai régal pour les oreilles et toutes les références liées à cette période sont également un réel plaisir pour tous les nostalgiques de cette époque. 
D’ailleurs je trouve que le moment où Captain Marvel prend pleinement possession de ses pouvoirs rappelle drôlement les transformations des héroïnes de dessins animés de mon enfance. J’ai eu la sensation pendant quelques secondes de voir Sailor Moon par rapport à la posture de Carol. Je ne veux pas trop m’avancer mais j’aime penser que c’est intentionnel et qu’il s’agit là d’un petit clin d’oeil.

 

Les personnages

Carol Danvers a un petit côté insolent vraiment réjouissant et un sens du devoir admirable. Ses failles, ses doutes et sa quête d’identité la rendent également très attachante. 

On découvre un Nick Fury beaucoup moins austère que d’ordinaire et peu avare en bons mots. C’est sympa de voir comment il en est venu à être à la tête du S.H.I.E.L.D. Son coup de coeur pour le chat Goose qui s’avère être en fait un Flerken est plus que divertissant. D’ailleurs toutes les apparitions du chat sont des moments de comédie.

Maria et sa fille Monica Rambeau (Lashana Lynch et Akira Akbar) sont toutes les deux parfaites. Une mère célibataire courageuse et sa fille intelligente et mature, deux personnages féminins interprétées avec justesse.

On notera le charme habituel de Jude Law dans le rôle de Yon-Rogg et la performance de Ben Mendelsohn qui joue Talos, le chef des Skrulls qui arrive à faire passer beaucoup d’émotions malgré son physique pour le moins atypique.

 

 

 

J’avais la crainte que le côté féministe soit mal traité et il n’en est rien. La difficulté des femmes à avoir leur place est bien abordé, tout comme bien d’autres sujets. Car oui derrière le côté méga production, il y a bien des thèmes plus importants qui se cachent. La revendication d’être soi, l’émancipation, le désir des femmes de trouver leur place, la peur de la différence, le problème des réfugiés… Certes ces sujets ne sont pas approfondis mais ils n’en demeurent pas moins présents.

 

 

Il y a d’ailleurs une scène que j’ai trouvé particulièrement marquante, ou plus exactement une phrase.

Attention SPOILER, si vous n’avez pas vu le film, ne lisez pas ce paragraphe mis en italique.

Carol Danvers qui connait enfin toute la vérité sur son passé combat Yon-Rogg (Jude Law), il la provoque pour un duel à mains nus comme au tout début du film. Elle lui répond « je n’ai rien à te prouver« . Pour moi cette phrase a énormément de sens. On peut y voir l’émancipation de Carol vis à vis de celui qui l’a tenait sous sa coupe, mais aussi le fait que nous n’avons rien à prouver aux autres et principalement à ceux qui nous rabaissent. Ce qui est renforcé par le fait qu’il lui a dit que sans lui, elle n’aurait été qu’une simple humaine et c’est pourtant ce rappel à son humanité qui lui avait donné la force de se relever comme elle l’a toujours fait depuis son plus jeune âge.

 

 

Bien sur le scénario n’a rien de révolutionnaire, on pourrait même dire que c’est bien souvent prévisible mais pour autant le plaisir n’est pas gâché grâce aux scènes d’actions et aux répliques savoureuses.
Je suis peu critique et je dirais même bon public face à cette nouvelle production Marvel et je sais qu’il y a des faiblesses dans cette production mais cela ne m’empêche pas d’affirmer sans honte, j’ai aimé Captain Marvel et j’ai hâte de la retrouver dans Avengers : Endgame !

 

L’avis de l’amoureux

La nouvelle génération est plus mise en avant alors que j’ai surtout été habitué aux comics originaux.

Captain Marvel n’est pas apparu de cette façon, ce n’était d’ailleurs pas une femme à ses tous débuts mais il y a ensuite eu plusieurs versions comportant ainsi 4 hommes et 3 femmes pour ce personnage. 

Pour autant le film est bien ficelé dans la lignée des autres opus du MCU. Il d’ailleurs pleins d’éléments qui rappellent les anciens films.

On est bien sur une introduction de Captain Marvel en vue du prochain Avengers. Il fallait présenter cette héroïne au grand public.

D’ailleurs il est à noter que dans les comics ce n’est pas Captain Marvel qui vient porter secours contre Thanos mais Warlok, personnage que le MCU n’a pour le moment pas choisi de faire apparaitre.

Il y a une certaine liberté par rapport aux comics qui sont bien trop vastes, il est impossible de tout retranscrire et il y aurait en plus des problèmes de temporalité, Par rapport aux comics par exemple Nick Fury serait centenaire à notre époque et son œil perdu à la guerre à cause d’une grenade.
Ils ont donc créé une sorte d’univers parallèle à l’original ce qui n’est pas choquant même pour un puriste malgré les discordances.

C’est vraiment un bon film qui se laisse regarder plaisamment. 

Le caractère du super héros n’a pas été surdosé, elle s’efface même parfois pour mettre en avant les autres personnages. Sa copine terrienne montre ainsi une certaine force même si elle n’est pas surnaturelle.

 

 

Je n’ai maintenant qu’une chose à dire pour conclure. VIVEMENT AVENGERS : ENDGAME en avril.

  Rendez-vous sur Hellocoton !

Laissez un commentaire via Facebook

comments

Partager:

Laisser un commentaire