Et si on arrêtait de se plaindre ?

bomber-bagou-blouse-zaful-ethnique-jean-ootdOn a souvent tendance à essayer d’attirer la compassion, l’attention, la bienveillance d’autrui. C’est une attitude tout à fait humaine mais au lieu de vouloir se faire plaindre si on essayait d’attirer les bonnes ondes.

Lorsque cela va mal, nous avons tous des façons de fonctionner différentes, certains vont s’afficher, d’autres s’isoler. Mais le plus important c’est de tout tenter pour s’en sortir, de ne pas s’en tenir qu’aux mots. Même les solutions qui semblent difficile à vivre doivent être essayées si elles peuvent améliorer le quotidien. 

Je parle en connaissance de cause. Si vous me suivez depuis longtemps vous savez que j’enchaîne les galères niveau santé. J’ai fait pas mal d’aller-retour à l’hôpital par le passé même si cela n’a jamais été une partie de plaisir. Mais quand il faut il faut !
Aujourd’hui encore le moral n’est pas toujours au beau fixe car après des années de douleurs et autres problèmes en tout genre, cela ne s’améliore pas. Pourtant je me dis que de m’apitoyer sur mon sort ne va rien changer, bien au contraire, et ressasser le négatif n’a rien de bon.

Un sourire peut en amener un autre. Alors si on commençait par sourire, chasser les pensées négatives et tenter de se concentrer sur les petites choses heureuses qui nous entourent même les plus insignifiantes …

 

bomber-bagou-blouse-zaful-ethnique-jean-ootd bomber-bagou-blouse-zaful-ethnique-jean-ootd bomber-bagou-blouse-zaful-ethnique-jean-ootd bomber-bagou-blouse-zaful-ethnique-jean-ootd bomber-bagou-blouse-zaful-ethnique-jean-ootd bomber-bagou-blouse-zaful-ethnique-jean-ootd bomber-bagou-blouse-zaful-ethnique-jean-ootdBomber Babou 20€ / Jean babou 17€ / Blouse Zaful / Boots Boohoo / Lunettes Jimmy Fairly

 

Laissez un commentaire via Facebook

comments

Suivre:
Partager:

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :

Vous recherchiez quelque chose?