#WeAreTheOrca

Aujourd’hui j’ai envie de vous parler d’un sujet qui me touche particulièrement. Un sujet bien loin de la mode ou de la beauté, et qui change du contenu habituel du blog.

Peut-être vous souvenez-vous de l’histoire de cette orque femelle nommée Tahlequah, qui cet été, a passé 17 jours à porter le corps sans vie de son nouveau-né ?
Tahlequah fait partie d’une communauté de 75 orques passée à 74 depuis peu.

 

 

Ces animaux sont en voie d’extinction car plusieurs menaces pèsent sur eux : 

le trafic maritime et la pollution sonore
la surpêche
la construction de barrages obstacles à la migration des saumons
et donc bien sur le déclin des saumons royaux et quinnats, principales sources de nourriture des orques. 

Une situation alarmante qui s’intensifie de jour en jour et qui pourtant pourrait s’améliorer si les hommes assumaient leur responsabilité. 

La diminution du nombre de saumons qui empêche les orques de se nourrir correctement a plusieurs causes.
4 barrages se trouvent sur la Snake River et ne permettant plus au saumons de remonter en haut des rivières pour se reproduire.
Ces barrages ne servent plus depuis 3 ans mais sont toujours présents. Les orques sont donc en train de mourrir de faim pour RIEN ! Enfin si, au nom de l’économie car ça coute trop cher de les détruire.

En plus de la surpêche, il y a un autre problème qui touche le peu de saumons restants : un virus développé par les saumons d’élevage (virus de la nécrose hématopoïétique infectieuse) qui se transmet aux saumons sauvages et donc ensuite aux orques qui les mangent les bourrant ainsi de toxines. 

 

 

Plusieurs influenceurs français ont crée le mouvement #WeAreTheOrca.

Little Gipsy, Léa Camilleri, Le grand JDD, Fab Wild Pix, Marie Wild et Bruno Maltor se trouvent actuellement en Colombie Britannique afin de nous informer de cette situation alarmante pour les orques. 

Ils nous apprennent d’ailleurs aujourd’hui la mort de Scarlet, âgée de 4 ans. Elle était la dernière orque a être née en Colombie Britannique car les mères multiplient les fausses couches et les bébés morts-nés. 
Scarlet n’était pas malade, Scarlet est morte de faim…
Une triste nouvelle qui montre l’urgence de la situation. 

Je sais que cela peut sembler illusoire de croire que l’on peut à notre niveau changer les choses mais pourtant si nous pouvons participer à la sensibilisation de la cause des orques afin de tenter d’améliorer leur sort. Même les plus petites gouttes d’eau sont importantes.

 

Vous pouvez ainsi faire comme moi et signer la pétition sur Change.org.

  Rendez-vous sur Hellocoton !

Laissez un commentaire via Facebook

comments

Laisser un commentaire