Comment mieux vivre son lichen scléreux ?

Après vous avoir parlé dans un précédent article du lichen scléreux et sur les réseaux sociaux, j’ai eu de nombreuses femmes qui sont venues vers moi pour discuter.
Nous avons beaucoup échangé sur nos ressentis. La plupart venait d’apprendre souffrir de lichen, d’autres étaient en attente du diagnostic définitif. Ce qui revenait le plus souvent c’était le besoin de conseils. Nombreux praticiens laissent les patientes sans véritables explications et c’est un réel problème.

Je vis avec cette foutue maladie depuis bien longtemps maintenant. J’ai forcément appris pas mal de petites choses. Je ne connais pas tout et ne le prétends pas. Mais si cela peut tout de même un peu aider, j’en serais ravie.
Je me suis dit qu’il serait donc sympa de condenser ici quelques uns des conseils qui me semble les plus pertinents.

Évidemment je ne suis pas médecin et cela ne substitue donc pas à l’avis de professionnels de santé. C’est juste un retour d’expérience.

Le traitement du lichen scléreux

Le traitement du lichen scléreux repose sur les corticoides locaux. Leur application n’est pas toujours très agréable. Il peut en effet y avoir une sensation de brûlure. Néanmoins si c’est vraiment très douloureux, il ne faut pas hésiter à en parler à son médecin. En effet il est possible de faire des allergies aux excipients des crèmes.

Outre, les corticoïdes, il est important de bien hydrater.
Le choix de la crème sera surtout lié à votre ressenti. Le plus souvent les dermatologues conseillent Cicalfate, Cicatridine et Ialuset. Personnellement j’utilise les deux dernières.
Une chose est certaine, peut importe pour laquelle vous optez, l’hydratation est très importante. Vous pouvez même en appliquer plusieurs fois par jour si vous en ressentez le besoin.

Des méthodes plus naturelles ?

Il est normal de vouloir se tourner vers des remèdes plus naturels. Je déconseille tout de même de faire de l’auto-médication. En plus du lichen, il peut y avoir des réactions allergiques. Il faut donc faire preuve de prudence avant d’appliquer un produit.

Plutôt que d’utiliser des huiles essentielles, optez pour des hydrolats. Vous aurez moins de risque avec les eaux florales.
Les huiles végétales comme celle de coco, sont aussi à privilégier.
Le gel d’aloé-vera peut également être une bonne idée.

Néanmoins, ce qui marche pour une personne ne fonctionnera peut-être pas pour une autre. Ne vous découragez surtout pas, il faut du temps pour trouver ce qui nous convient.

lichen scléreux, mieux vivre avec

On porte quoi lorsque l’on souffre d’un lichen scléreux ?

Les sous-vêtements étant en contact direct avec les muqueuses, il faut privilégier les matières naturelles. Des culottes 100% coton, par exemple, sont ainsi un must have du dressing.

De la même façon, les vêtements amples sont plus appropriés surtout lors des crises. Jupe, robe pantalon large seront ainsi plus confortables qu’un jean trop ajusté.

En période de règles, les culottes menstruelles sont de véritables alliées. Il faut bien entendu comme pour les sous-vêtements classiques choisir une composition clean. De mon côté passer aux culottes menstruelles m’a vraiment aidé à mieux supporter cette période du mois.

Alimentation

Ce point là peut être sujet à controverse. Il va dépendre des croyances, convictions et expériences de chaque personne.

Il faut savoir que certains aliments sont plus susceptibles d’augmenter l’inflammation que d’autres. C’est le cas par exemple du gluten et du lactose ou encore le sucre.

Des études effectuées par l’université de Toronto ont permis de démontrer qu’une augmentation des apports en gluten était associée à une élévation des concentrations en alpha2-macroglobuline, un marqueur de l’inflammation et de la libération de cytokines.*

Sans être intolérants au gluten, diminuer votre consommation peut aider dans certains cas. Bien évidemment avant de bannir de votre alimentation le gluten ou encore le lactose, il est conseillé de se rapprocher de votre médecin ou nutritionniste. Il ne faut pas arrêter sans précautions préalables sous peine de carence.

Avoir une alimentation équilibrée est important. Ne pas abuser de sucre, consommer beaucoup de fruits et légumes…

J’espère que ces quelques petites astuces vous aideront à mieux vivre le lichen scléreux.

*source lanutrition.fr

comment mieux vivre son lichen scléreux



   
Retrouvez moi sur Instagram et découvrez mes prestations sur ma boutique en ligne.

Laissez un commentaire via Facebook

comments

Suivre:
0
Partager:

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :

Looking for Something?