Parlons un peu des significations symboliques de la lune

lune soleil symbole

Designed by Daphna Sebbane

La Lune et le Soleil sont souvent représentés ensemble, unis ou opposés. On les voit sur des tableaux, des t-shirts, de nombreuses personnes se tatouent ces motifs… Mais pour autant connaissez-vous la signification de ces symboles ? 

Il y aurait tant à dire. Ce sujet est vraiment vaste. Je ne peux vous parler de toutes les significations de la lune et du soleil.
Je vais donc principalement évoquer (sans pouvoir tout énoncer) les aspects mythologiques, ésotériques et alchimiques. 
Je ne vais pas m’attacher aux significations religieuses. Mais il faut savoir que la lune notamment y est très présente, que cela soit dans le Coran, la Génèse ou encore dans la tradition juive.

Aujourd’hui je vais vous parler plus particulièrement du couple Lune-Soleil et de la Lune. Un prochain article sera donc consacré au soleil.

 

Le soleil a rendez-vous avec la lune

Lorsque ces deux astres sont sur une même image, cela symbolise le concept de dualité : homme/femme, yin/yang,  jour/nuit, mystère/révélation. À la fois opposition et équilibre.

La lune et le soleil sont ainsi complémentaires. On retrouve d’ailleurs cette notion en Alchimie, notamment dans la Table d’émeraude d’Hermès Trismégiste : “Le soleil en est le père, la lune est sa mère, le vent l’a porté dans son ventre, la Terre est sa nourrice.”
Le soleil principe masculin et la lune principe féminin donne ainsi naissance à l’androgyne qui garde en lui les deux principes

Le couple lune-soleil est ainsi omniprésent dans la littérature alchimique et dans son iconographie.

 

lune et soleil symboles

 

Symbolisme de la lune

La lune, comme on vient de le voir représente ainsi la féminité mais elle a également de nombreuses autres significations. 

Il n’est plus à prouver que les cycles de la lune ont un véritable impact sur la Terre, influant notamment les marées. C’est pourquoi de tout temps elle a fasciné les hommes.

Elle est le reflet des émotions, du changement, de la fécondité, de la croissance mais également de la mort et de la renaissance. Elle est aussi associée à la création, de l’imagination.

La lune n’a de cesse d’inspirer les hommes, elle est une déesse tantôt maléfique, tantôt bénéfique. 
Elle est l’astre féminin par excellence, dont le cycle est analogue à celui menstruel de la femme.

La lune symbolise les rythmes biologiques, le temps qui passe.
Elle est aussi le passage de la vie à la mort et de la mort à la vie.
Dans certaines croyances elle est d’ailleurs le lieu de ce passage, réservé à des privilégiés (souverains, initiés, magiciens…)

Astre des nuits, elle évoque la lumière dans les ténèbres. Cette lumière qui est d’ailleurs le reflet de celle du soleil.

Elle est associée à l’eau et au métal argent.

 

La lune en astrologie

En astrologie, la lune a un rôle très important. Elle fait le tour du zodiaque en 28jours.
Elle est un symbole cosmique que l’on retrouve dans toutes les époques.

Elle passe pour “instable et marquée du sceau du provisoire”. Mais elle est aussi bienfaisante. En tant que planète féminine elle joue sur les mouvements du coeur.

Elle est l’influence maternelle sur l’individu. Elle est aussi la part d’âme animale, le primitif qui sommeille en nous. Elle modèle notre sensibilité.
Elle est associée à l’instinct, au fanatisme, aux rêves.

Son point culminant se trouve dans le signe du Taureau. Cela s’explique notamment par les rapports mythiques qu’entretenaient les anciennes déesses lunaires avec un partenaire viril qui apparaissaient sous la forme d’un taureau.

 

Symbole lune

 

Les phases de la lune

La lune noire  (ou nouvelle lune) : elle représente la mort ainsi que l’espoir d’une renaissance. 

La lune montante (correspond au premier croissant, premier quartier et à la gibbeuse croissante) : Elle est le symbole de la vie, de la croissance. 

La pleine lune : Elle est la maturité, l’apogée. Elle annonce également la décroissance.

La lune décroissante (comprenant gibbeuse décroissante, dernier quartier, dernier croissant) : le déclin de l’énergie.

 

Illustration de la nouvelle de Jules Verne “Autour de la Lune” par Emile-Antoine Bayard et Alphonse de Neuville

 

La lune, les significations ésotériques

En magie, la lune et plus particulièrement ses phases ont une grande influence. Comme on l’a vu précédemment elles ont toutes une signification particulière nous allons maintenant évoquer la façon dont elles sont perçues au niveau ésotérique.

Durant la Lune Noire, l’introspection et la méditation sont conseillées. On évitera par contre d’appeler les énergies. Elle est aussi propice à la quête de vision.
On privilégiera les rituels spéciaux tels que le chèque d’abondance ou les vœux de la Nouvelle Lune.

4 jours après la Nouvelle Lune, commence la Lune Croissante.
Cette phase montante est celle durant laquelle on peut pratiquer des rituels de guérison, d’amour, de réussite bref des invocations positives.

Lors de la Pleine Lune, les énergies sont à leur apogée, favorisant les rêves prémonitoires, la clairaudiance, la clairvoyance… Si elle dure trois jours, elle n’est à sa pleine puissance qu’une seule nuit.
On y privilégie les initiations, les consécrations ou les purifications.

Lors de la Lune Décroissante, durant 11 jours, la lune perd progressivement en intensité. Les rituels pour rompre de mauvaises habitudes, le mauvais sort seront réalisés à ce moment là.

Traditionnellement on dit que l’on construit pendant la Lune Croissante et que l’on détruit pendant la Lune Décroissante. 

 

On associe la lune a diverses divinités : Isis, Séléné, Diane/Artemis, Hécate, Ishtar, (Marie). Nous allons voir ça dans la section suivante. 

 

Symbole lune

Illustration de Cocorrina

 

La lune dans la mythologie et les civilisations

L’une des trois grandes fêtes annuelles en Chine est celle de la lune. Elle célèbre la déesse Heng-ugo. Elle a lieu le 15ème jour, du 8ème mois, à la pleine lune de l’équinoxe d’automne. Les hommes ne participent pas à la cérémonie de la fête de la lune.

Les Estoniens, les Finnois et les Yakoutes célébraient les mariages à la nouvelle lune, symbole de fécondité.

Chez les Mayas, Ixchel est la déesse de la lune. Elle est la compagne d’Itzamma (assimilé au dieu solaire Kinich Ahau). Elle possède les mêmes traits que lui mais représente l’aspect hostile.
La lune chez les Mayas est aussi symbole de paresse. Elle est la patronne du tissage et a donc pour attribut l’araignée.

Pour les Aztèques, les divinités lunaires comprennent les dieux de l’ivresse car l’ivrogne s’endort et se réveille en ayant tout oublié. Mais aussi car l’ivresse accompagne les banquets qui se passent lors des récoltes et sont symboles de fécondité.

Les Incas voit dans la lune 4 acceptations symboliques : D’abord considéré comme une divinité féminine sans lien avec le soleil.
Puis comme le dieu des femmes, le soleil étant celui des hommes.
Elle est ensuite épouse du soleil enfantant de lui les étoiles. Et enfin, elle est l’épouse incestueuse du soleil, son frère.
Reine des cieux, elle régnait sur la mer et les vents mais aussi les reines et les princesses. Elle est également la patronne des accouchements.

La lune version masculine…

Il arrive que la lune ne soit pas féminisée. C’est le cas dans de très anciennes civilisation où la lune était du genre masculin et le soleil féminin.

Ainsi chez les Indiens Gé du Brésil central et nord-oriental elle est une divinité mâle, sans lien avec le soleil.
Dans le monde sémitique du Sud (arabe, sudarabique, éthiopien), la lune est aussi de nature masculine. 

Gengis Khan, chez les Mongoles était le descendant du dieu Lune par l’entremise de son aïeule primordiale mise enceinte par un rayon de l’astre.

On retrouve encore les traces de cette nature masculine chez les Indo-Européens particulièrement dans le groupe nordique celto-scandinave. L’allemand moderne met toujours le mot lune au masculin der Mond, et le soleil au féminin, die Sonne.

Dans certaines illustrations du Kundalini-yoga, on voit apparaître une lune masculine et un soleil féminin.
Cela symbolise la montée de l’énergie où, dans un phénomène sous-jacent de conjonctions des opposés, chaque genre se transforme dans son contraire.

La lune a ensuite été considérée comme la Mère Universelle du monde cosmique, tout en gardant souvent des caractères androgynes.

 

La lune et le Tarot

On retrouve dans le Tarot de Marseille, la lame de la lune qui est les dix-huitième carte. Cette lame invite à l’introspection.
Elle exprime l’enlisement de la matière, la tristesse, la solitude, le fanatisme.
Mais on peut aussi l’interpréter comme l’astre qui éclaire le chemin dangereux de l’imagination et de la magie.

 

«Sous ma clarté, l’ange est ange, le fauve est fauve, le fou est fou, le saint est saint. Je suis le miroir universel, chacun peut se voir en moi.» A. Jodorowsky – La voie du Tarot.

 

Symbole lune

 

 

Il y aurait encore beaucoup à dire . Il existe des significations universelles, d’autres plus personnelles. J’espère que cela vous aura intéressez. On se retrouve bientôt pour parler du Soleil.

Retrouvez aussi mon article “Et si on parlait un peu symbole“.

Post écrit suite à de nombreuses recherches et notamment grâce au Dictionnaire des Symboles de Jean Chevalier et Alain Gheerbrant et à l’Encyclopédie des Symboles.

   
Retrouvez moi sur Instagram et découvrez mes prestations sur ma boutique en ligne.

Laissez un commentaire via Facebook

comments

Suivre:
Partager:

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :

Looking for Something?